• Illustration réalisée par une élève (2018)

             

                                                 Les fôtes d’ortografe

     

                         Tout comme  je respecte le code de la route,                                                                                       J’applique le code de la langue française,                                                                                           Afin de ne pas me mettre en déroute.

     

                         A pied ou à vélo, si on ne respecte pas les panneaux,                                                                         On met sa vie en danger. A l’écrit ?                                                                                                     Des mots  se confondent avec d’autres maux,                                                                                     Eau !  Eau !  Eau ! Non, je n’ai pas soif dit ? Devine !

     

                        Compris ? Pour être certain de me faire comprendre,                                                                        Pas le choix, ces règles, je dois les apprendre !                                                                                  Un conseil : la méthode de mon « mètre » ?                                                                                        Appliquée à l’écrit est  un coup de maître !

     

                       1- Je dois accorder chaque verbe  conjugué avec son cher et tendre sujet.

                      2- Je dois impérativement marquer le genre et le nombre. C’est déterminant !                                     Déterminants, noms et ses adjectifs qui soient épithètes ou attributs,                                                 Tout doit  y passer à la chaîne…                                                                                                          Tout en restant vigilant aux  exceptions…..                                                                                         Un caillou peut cacher des bijouxe.                                                                               

                      3- Je dois me méfier des mots trompeurs, les homophones                                                                       Il était une fois, dans la ville de Foix,                                                                                                Une marchande de foie, qui vendait du foie…                                                                                    Dans la ville de  Foix...                                                                                                                                                                           

                    4- Enfin, je dois radicalement vérifier l’orthographe des mots qui me sont familiers,       nouveaux voire oubliés…

                                                                                                                                                                   

                                                                                                                                                                  C. CARETTE ( 2012)

    Objectifs de la poésie à relire régulièrement :  

     

                  Les trois premières strophes de la poésie ont pour objectif  de  rappeler   l’importance  de travailler  l’orthographe à l’école.   Pour reprendre une formulation de Jean Bernardin, membre du Bureau national du GFEN,   dans un article intitulé   Orthographe : construire vigilance et compétence  dont je vous recommande vivement la lecture,  il est primordial   de   permettre aux élèves  « de construire   du sens à la nécessité d’écrire « correctement »  c’est-à-dire à accepter de respecter les normes internes à notre langue - comme à toute langue » (p. 2) En effet,   suite à une petite enquête auprès de plusieurs classes de cycle 3, à la question «A quoi sert l’orthographe ? »,  Jean Bernardin  dresse le constat que 49 %     répondent :  « bien copier, bien écrire les mots sans faire de fautes, d’erreurs… et avoir de bonnes notes »,   soit 79 élèves  sur 161 élèves de  CE2 - CM1 (résultats de l’enquête p. 2 de l’article).

     

    La dernière partie de la poésie a pour objectif de donner une méthode aux élèves  pour  apprendre à se relire et éviter les erreurs d’inattention. En effet, comme l’indique Jacques Bernardin  «  il faut éduquer à l’attention, c’est-à-dire faire se construire des comportements de rigueur.  La pratique en est simple et l’objectif ambitieux : lutter contre l’intériorisation de l’échec en orthographe en plaçant les élèves dans une double situation d’exigence et de réussite. »

    Afin de développer  l’attention et  la vigilance orthographique de nos élèves, je vous recommande de nouveau l’article de Jean Bernardin qui donne des pistes pédagogiques détaillées expérimentées  en classe.     

     

    Source  des citations : article de Jean Bernardin intitulé : Orthographe : construire vigilance et compétence.

    Lien vers l’article : http://www.gfen.asso.fr/images/documents/article_jean.pdf

     Poésie à télécharger au format PDF:        

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique