• 2- Terminologie à connaître pour concevoir et mettre en oeuvre son enseignement

     

           "Mettre de l’ordre dans les mots, c’est mettre de l’ordre entre les pensées, mettre de l’ordre entre les hommes " (Gusdorf, 1968).

     

     1- Programmation/ progression? 

          "Les termes sont employés l’un pour l’autre ou, selon les enseignants et les ouvrages, sont au contraire différenciés.Nous n’avons pas une définition précise de cette distinction dans nos programmes officiels du premier degré. Les programmes du secondaire nous aident :  […]

      1 - Le programme
          Il est organisé autour des grandes composantes de l’enseignement (...). Il établit une liste de notions à faire étudier. Il ne se préoccupe pas de l’ordre selon lequel ces activités sont menées dans la classe.

    2 - La progression
          Élaborée par les professeurs en fonction de leur projet, elle établit un ordre dans les apprentissages, un itinéraire et des étapes parmi les notions, tout en tenant compte de points de passage obligés (…). Elle s’efforce de déterminer un enchaînement précis des séquences, de façon à éviter l’empilement et la juxtaposition des notions. Elle ménage également, entre les séquences, des temps de synthèse qui permettent de dresser avec les élèves le bilan des acquis (…).

    3 - La programmation

          Elle se préoccupe de la distribution chronologique des séquences retenues dans le cadre de la progression et prend en compte le calendrier scolaire (il est essentiel que des séquences ne soient pas coupées par des vacances (…). On s’attache à préserver une indispensable souplesse, permettant de faire varier le rythme des apprentissages selon les réactions, les difficultés et les intérêts des élèves. (…).
    La programmation ne peut s’établir qu’en fonction de la classe et de ses spécificités. Les principes de progression, en revanche, peuvent être précisés. »

    Extrait de Accompagnement des programmes du cycle central (5° et 4°)
    Direction des lycées et collèges (CNDP - 1996 - p. 89)

    Pour résumer :

    §               - le  programme est la liste des connaissances et des compétences, sans ordre particulier.

    §                 -la progression comprend un enchaînement de séquences, apportant un ordre dans les apprentissages, un itinéraire, des passages obligés, des temps de synthèse, des bilans.

    §               -la  programmation consiste à placer les apprentissages, prévus dans l’ordre de la progression, dans le cadre du calendrier scolaire. »

    Claire Boniface, IEN.  Source: https://www.ac-paris.fr/serail/jcms/s2_835028/fr/programmation-et-progression-quelle-difference

     

    2- Notions associées à la conception de séquences et de séances

     → Séquence d'apprentissage

          « Ensemble continu ou discontinu de séances, articulées entre elles dans le temps et organisées autour d'une ou plusieurs activités en vue d'atteindre des objectifs fixés par les programmes d'enseignement. »

    Arrêté du 27 août 1992 relatif à la terminologie de l'éducation 

     

          "La séquence vise un objectif d’apprentissage fixé au terme d’un nombre défini de séances. Une séquence d’apprentissage comporte plusieurs séances d’apprentissage. Le nombre de séances peut varier d’une séquence à l’autre. Il n’y a pas de règle établie. "

    "Le choix de la forme de la fiche de préparation appartient à chacun. Mais toute séquence doit comporter :

    - un temps d’évaluation diagnostique ;

    - un temps de découverte ou de recherche ;

    - un temps de structuration / institutionnalisation /entraînement ;

    - une évaluation finale".

    Source: Fiche synthétique réalisée par I. de Chavigny - CPC Schoelcher, à partir de documents produits par l’AEFE (Océan indien) , par les équipes de la 13ème circonscription d’Orly/Choisy et celles de l’académie de Besançon ( S. Taillade ,CPC et P. Paly, IEN)                                                                                                                           Lien: http://cms.ac-martinique.fr/circonscription/schoelcher/file/personnel/preparer_une_sequence_dapprentissage.pdf

     

    → Séance

           "La séance vise un objectif d’apprentissage fixé à son propre terme. Elle fait progresser l’élève vers la maîtrise des compétences visées par la séquence.  Pour définir un objectif d'apprentissage clair,  il est nécessaire de se poser la question suivante: 

    Qu’est-ce que je veux que les élèves sachent à la fin de la séance ? (Connaissances, capacités, attitudes)

    L’objectif d’apprentissage de chaque séance est cohérent et s’articule avec celui des autres séances et avec l’objectif d’apprentissage de la séquence. "

    Source: Fiche synthétique réalisée par I. de Chavigny - CPC Schoelcher, à partir de documents élaborés par l’AEFE (Océan indien) , par les équipes de la 13ème circonscription d’Orly/Choisy et celle de l’académie de Besançon ( S. Taillade ,CPC et P. Paly, IEN)                       Lien: http://cms.ac-martinique.fr/circonscription/schoelcher/file/personnel/preparer_une_seance_dapprentissage.pdf

     

    Compétence:  une " compétence est l'aptitude à mobiliser ses ressources (connaissances, capacités, attitudes) pour accomplir une tâche ou faire face à une situation complexes ou inédites. Compétences et connaissances ne sont ainsi pas en opposition. Leur acquisition suppose de prendre en compte dans le processus d'apprentissage les vécus et les représentations des élèves, pour les mettre en perspective, enrichir et faire évoluer leur expérience du monde. "

    Source:  Bulletin officiel n° 17 du 23 avril 2015, Socle commun de connaissances, de compétences et de culture.

    Lien:  Socle commun de connaissances, de compétences et de culture

     

     Les définitions  ci-dessous sont extraites d'un document réalisé par Nicolas Martin. Lien : http://www.ien-viarmes.ac-versailles.fr/IMG/pdf/5-_Fiche_de_preparation_type.pdf

    Objectif général :  objectif de séquence

    = Ce que je veux que l’élève acquiert à la fin de la séquence. L’objectif général est donc la « somme » des objectifs spécifiques.

    Ex : maîtriser les différentes propriétés du carré.

     = Ce que je souhaite évaluer à la fin de ma séquence. Un objectif général permettra d’évaluer une, deux voire trois compétences au maximum. Ces compétences sont relevées dans les Instructions Officielles et leurs évaluations permettront de compléter un livret de cycle.

    Objectif spécifique: objectif de séance 

    Ex : les propriétés des diagonales dans le carré.

    Traces / Évaluation : ce que je souhaite garder ou évaluer.                                                                                                                     Selon la place de la séance on gardera des traces du travail en cours (affichage ou cahier), on fera un bilan intermédiaire (oral ou écrit, différé ou non) ou encore un bilan terminal. 

     

    3- Autres concepts utilisés durant les entretiens

    Portfolio: dossier élaboré par l’apprenant. Il contient essentiellement un ensemble de productions personnelles témoins de sa progression ou de ses compétences. Le  portfolio peut être exploité comme aide à l’apprentissage. Ce dossier qui peut prendre la forme d' un classeur, est d'une grande aide dans  le cadre de la validation de acquis.

     

    Atelier :  groupement limité d’élèves réunis en un même lieu, autour d’un matériel donné, dans un temps donné, avec un contrat de travail établi de manière explicite par l’enseignant.

     

     différenciation pédagogique  :

     http://clespourenseignerautrement.eklablog.com/differenciation-pedagogique-c29634056

     

    4- Terminologie propre à la didactique des langues vivantes

    Perspective actionnelle :  cf. article sur le blog   

    lien direct: article sur la perspective actionnelle en ligne sur le blog

    Production finale ou tâche finale:  produit d’une action sociale (celle de la société-classe).

     Il est donc primordial de réfléchir en séquences et non en séances pour concevoir  son enseignement  en LVE ( dans les autres disciplines aussi !)                  

    Activité: du latin activitas dérivé de activus (« actif, relatif à l'action »), de actus (« action »), de agere (« agir »)

    "L'activité est la concrétisation du pouvoir  d'agir. Dans le domaine de l'enseignement des langues, elle correspond à l'action ou à l'ensemble d'actions proposées à l'élève en vue d'un apprentissage" (Tardieu C. 2014). 


    Exercice: "activité spécialement structurée, adaptée, permettant de développer les capacités de quelqu'un dans un domaine.Il peut s'agir de travaux écrits ou oraux donnés aux élèves pour entraîner ou évaluer leur apprentissage". (Tardieu C. 2014).


    Tâche:  "la tâche désigne un travail déterminé, imposé par autrui ou par soi-même". (Tardieu C. 2014)

    « Il est important pour nous de retenir qu’il n’y a tâche que si l’action est motivée par un objectif ou un besoin, personnel ou suscité par la situation d’apprentissage, si les élèves perçoivent clairement l’objectif poursuivi et si cette action donne lieu à un résultat identifiable. » In : Francis Goullier, Les outils du Conseil de l’Europe en classe de langue (Didier, 2005)

    La tâche finale  est   donc le projet mis en œuvre avec les élèves, l’objectif final d’une séquence, le but à atteindre.

     Tâches intermédiaires : ce sont les activités intermédiaires nécessaires à la réalisation de la tâche finale. 

     

    Bibliographie/ médiagraphie:

    -GUSDORF, (1968), La parole. PUF, Paris.  

    - TARDIEU C. (2014), Notions-clés pour la didactique de l’anglais, Paris, Presses Sorbonne nouvelle.

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter